Skip to main content

Expérience des employés Entrevue

Abordons l’Éléphant dans la pièce : Combler l'écart entre les sexes en faveur des femmes dans le domaine de la technologie

Symcor_Logo_KO
Symcor 09 avril 2021
mobile hero image

La série L’Éléphant dans la pièce présente les points de vue de leaders d’opinions et d’experts sur les idées et les tendances qui façonnent notre monde. La métaphore de l’« Éléphant dans la pièce » attire l’attention sur les problèmes et les défis d’aujourd’hui, dans le but d’engager la conversation sur les changements positifs à apporter pour l'avenir.

------

Malgré les efforts soutenus déployés pour remédier à la sous-représentation des femmes dans des secteurs traditionnellement dominés par les hommes, tels que les technologies de l'information et de la communication (TIC), des changements significatifs et durables restent difficiles à atteindre.

L'organisme Les Femmes en communications et technologie (FCT) rapporte que les femmes occupant des rôles dans le monde de la technologie constituent une minorité dans l'industrie canadienne des TIC. La participation globale des femmes dans le secteur, tous rôles confondus, est restée relativement inchangée au fil des ans, et en 2020, elle représentait 31 %.

Fournisseur de solutions aux industries canadiennes depuis 25 ans, Symcor fait figure d'exception à cet égard dans le domaine technologique. Les femmes représentent 51 % de l'effectif total de Symcor, tandis que son équipe de direction est composée de 60 % de femmes.

Derrière ces chiffres se profilent des efforts stratégiques et déterminés pour créer un lieu de travail diversifié, inclusif et favorable aux femmes. Symcor a été nommée entreprise de l'année 2020 par le FCT en reconnaissance de ces accomplissements.

Que doit donc faire une organisation pour mettre en place un tel lieu de travail? Quels sont les facteurs fondamentaux qui déterminent la réussite d'une femme dans une carrière technologique? Et comment permettre aux femmes touchées par la pandémie de réintégrer le marché du travail?

Dans ce numéro de L’Éléphant dans la pièce, la chef des ressources humaines de Symcor, Ana Brtan, répond en détail à toutes ces questions tout en partageant son expérience et les leçons qu’elle a tirées de ses efforts à se frayer une carrière dans le secteur technologique.

 ------

Q1 : La technologie est omniprésente et devrait refléter notre société dans son ensemble, surtout lorsqu’il s’agit des femmes et autres groupes sous-représentés. En examinant votre propre parcours professionnel, pouvez-vous évoquer les facteurs qui ont favorisé votre cheminement dans le secteur technologique?

Ana : Je pense qu'une grande partie de l’enjeu est liée à l'éducation, à la société et à la nécessité de faire comprendre aux femmes que l'équité est possible, qu'elles doivent y croire et la revendiquer courageusement.

Parfois, les femmes sont limitées par leur milieu et ne sont pas conscientes des opportunités à leur portée. Je suis l’aînée de mes frères et sœurs et en cette qualité, j'ai appris très tôt à assumer des tâches spécifiques traditionnellement dévolues à chaque sexe. Je travaillais avec mon père, immigrant au Canada, sur ses chantiers, où j'ai appris à installer des fenêtres, à poser des bardages et à effectuer d'autres travaux nécessitant des compétences et une expertise. J'étais également chargée de m'occuper de mes jeunes frères et sœurs lorsque ma mère reprenait le travail, après une pause dans sa carrière pour s'occuper de notre famille. Je pense que les expériences auxquelles on est exposé tôt dans la vie contribuent à façonner notre vision du monde et à élargir nos horizons.

J'ai également eu la chance de compter sur des dirigeants et des responsables compétents qui m'ont aidée à trouver ma voie. Ils m'ont aidée à reconnaître les opportunités qui m'ont poussée à me dépasser. Quand le doute s'installait, les dirigeants qui m'entouraient m'encourageaient. Prêtez l’oreille à ce que vos leaders vous disent – cela peut vous aider pendant votre parcours. Je dirais que tout au long de ma carrière, j'ai connu un certain nombre de leaders, hommes et femmes, très influents qui m'ont aidée à progresser.

Il y a aussi eu des moments où j'ai repéré une occasion et je me suis distinguée pour qu’on me l’attribue. Ce qui compte, c'est d'avoir le courage de voir les opportunités, de les saisir et de montrer sa valeur et son utilité, quel que soit son sexe.

Je pense que Symcor est un exemple remarquable du changement que nous pouvons réaliser dans le secteur de la technologie. Je me souviens de mon premier entretien avec Symcor et de mes recherches préliminaires sur l'entreprise. Je me souviens avoir été impressionnée par la présence importante de femmes au niveau de la direction de l'entreprise. Je me suis dit : « C'est incroyable. C’est dans une entreprise comme celle-ci que je veux travailler ». Les entreprises doivent s'efforcer de refléter cette image aux niveaux les plus élevés de l'organisation, afin d'obtenir des résultats et d'inciter d'autres femmes à partager leurs idées et à apporter leur contribution. 

Q2 : Selon une étude, près de 100 000 femmes canadiennes en âge de travailler ont quitté le marché du travail en raison de la pandémie de COVID-19, par rapport à moins de 10 000 hommes. Nous savons que Symcor a pour objectif de maintenir un lieu de travail diversifié à l’échelle de l’entreprise. Comment faites-vous pour maintenir cet engagement pendant une période aussi extraordinaire?

Ana : Ça se résume à recruter de manière très ciblée dans des groupes de talents spécifiques, comme les femmes qui se sont retirées du marché du travail pendant la pandémie de COVID-19 et qui cherchent à le réintégrer.

Je le reconnais, ce n'est pas donné à tout le monde de disposer d'un réseau de soutien qui aide à jongler entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Je pense qu'en tant que société, nous devons faire plus pour les femmes dans les milieux de travail en ce moment.

En tant qu'employeur, nous avons proposé des horaires de travail flexibles aux employés qui s'occupent d'enfants ou de personnes âgées à la maison. Lorsque les écoles ont fermé, nous avons conseillé à nos dirigeants de coopérer avec leurs équipes et d'assouplir les horaires en cas de besoin. Nous nous engageons à soutenir nos employés pour les aider à équilibrer leurs priorités entre vie professionnelle et vie privée.

Je pense que nous avons la possibilité de tirer parti de certains groupes qui ont évolué du fait de la COVID. J'entends parler de groupes de femmes qui ont quitté leur emploi à temps plein, mais qui cherchent des possibilités de travail en consultation à temps partiel. Je pense que nous avons certainement des opportunités dans ce domaine, à mesure que nous examinons nos plans de recrutement pour l'avenir.

Nous avons activement soutenu et mis en place un groupe de ressources chez Symcor appelé EMERGE, qui a fait un travail remarquable pendant cette période. Le groupe EMERGE s'est engagé à autonomiser, motiver, encourager, reconnaître, développer et former les employés de Symcor dans leur parcours vers des fonctions de leadership. Alors que nos employés se sont retrouvés séparés dans des environnements de travail virtuels, ce forum a organisé des discussions virtuelles au coin du feu, offrant ainsi aux employés l'occasion d'établir un réseau et d'interagir avec les dirigeants de l'organisation afin de les sensibiliser aux préjugés involontaires, à l'égalité des chances et à la formation aux fonctions de leadership.

Q3 : Quelle est votre vision pour Symcor quant à la façon dont nous servons les communautés dans lesquelles nous évoluons?

Ana : Notre vocation, notre Mission première – Se connecter au profit du bien commun – dépasse le cadre de l'entreprise elle-même. Nous sommes une organisation qui représente tous les Canadiens et qui est fermement ancrée dans une culture consistant à « agir au mieux » pour nos employés, nos partenaires et nos communautés. Notre stratégie de responsabilité sociale de l'entreprise repose sur cinq piliers : inclusion, éducation, communauté, environnement et santé. Nous nous engageons à mener nos activités de manière socialement responsable. Cela fait partie intégrante de notre identité en tant qu'entreprise.

Nous menons nos activités de manière à minimiser les répercussions négatives sur l'environnement et nous encourageons nos employés à adopter une attitude proactive en matière de gestion de l'environnement. En fait, pendant dix années consécutives, Symcor a été reconnue comme l'un des employeurs les plus écolos du Canada.

Du point de vue de l'éducation, nous soutenons et parrainons diverses organisations à but non lucratif qui offrent des techniques et des formations essentielles aux enfants et aux jeunes afin de les préparer à la réussite pour la vie. Cette action est motivée par notre cause emblématique, Possibilités. Nous voulons mettre fin au cycle de la pauvreté par l'éducation de la jeunesse marginalisée. Symcor soutient diverses organisations caritatives dans ce but. Passeport pour ma réussite, Centraide Canada, TutorMate, STEM Minds ne sont que quelques-uns des organismes avec lesquels nous nous sommes associés l'année dernière.

Q4 : S'il y avait un conseil que vous donneriez à vous-même à l’âge de 21 ans, quel serait-il ?

Ana : Avec le recul, je me dirais probablement, « Essaie, persévère et fonce ». Ne laissez pas les portes se fermer devant vous, poussez-les. Et ne les fermez pas derrière vous pour aider les autres qui sont dans votre sillage. C’est ça le plus important, je pense. J'essaie de mettre ce principe en pratique dans ma vie de tous les jours.

Quand je me penche sur l’évolution de ma carrière, j’attribue ma réussite au milieu dans lequel j'ai grandi, mais aussi aux dirigeants qui m'ont entourée à mesure que je progressais. J'essaie aujourd'hui de diriger mes équipes de la même manière, en m'inspirant de ce que j'ai vécu avec mes dirigeants dans le passé et en le mettant en pratique.

N'ayez pas peur de prendre des risques et de jouer le jeu. Saisissez les occasions. Vous ne pourrez que regretter d’avoir laissé passer ces opportunités.
Ana Brtan Picture

Ana Brtan

Vice-présidente et chef des ressources humaines

Ana Brtan supervise la gestion des ressources humaines (RH) chez Symcor, et son rôle consiste à promouvoir la culture du lieu de travail, à définir la stratégie en matière de talents et à apporter un soutien stratégique aux objectifs commerciaux de Symcor. Sa mission et sa passion portent sur l'équilibre entre les besoins de l'entreprise et ceux de son actif le plus précieux : ses effectifs. Ana a intégré les rangs de Symcor en 2019 pour diriger la fonction Rémunération globale de l'entreprise, où elle s'est attachée à optimiser la rémunération des employés en fonction des besoins de l'entreprise, tout en maximisant l'efficacité du service. Professionnelle chevronnée des RH, comptant 17 ans d'expérience, Ana a travaillé pour des organisations internationales dans divers secteurs, comme HP et le Groupe Banque TD. Elle est titulaire d'un baccalauréat spécialisé en sciences commerciales de Carleton University à Ottawa, axé sur la gestion stratégique des ressources humaines. Lorsqu'elle n'est pas au travail, Ana se consacre à l'entraînement sportif de ses fils. En hiver, Ana passe son temps libre sur les pistes de ski.