search-square check-payment-sign time-clock-file-1 iris-scan-approved check-circle check-payment-give
Solutions
Secteurs d'activité
Sur les marchés
Choisir Symcor
S'inscrire

Perspectives Leadership

Exploiter la valeur commerciale du système bancaire ouvert au Canada

Symcor_Logo_KO
Symcor 11 avril 2024
mobile hero image

Par Saba Shariff, vice-présidente principale, chef de la stratégie, des produits et de l'innovation

Karnan Ariaratnam, vice-président des paiements numériques et du système bancaire ouvert

Jason Dodokin, directeur principal, produit, système bancaire ouvert

Au Canada, on constate une attention croissante sur les directives gouvernementales en raison notamment de l'Énoncé économique de l'automne 2023 du gouvernement fédéral et des réglementations provinciales qui concernent la portabilité des données. Aujourd'hui, l'annonce du prochain budget, le 16 avril 2024, suscite un vif intérêt quant à la suite réservée aux services bancaires axés sur les consommateurs. 

Les partenariats entre les acteurs du secteur financier n'ont cessé de se développer l'année dernière, puisque l'écosystème financier se rend compte que la collaboration est essentielle et qu'il faut agir rapidement pour se préparer à un avenir interconnecté.

Chez nos voisins du Sud, les forces du marché ont positivement contribué au transfert de plus de 85 % du volume d'échange de données par le biais d'interfaces de programmation d'applications (API) sécurisées. Ces efforts devraient être encore renforcés par les récentes annonces politiques et les efforts réglementaires du Consumer Financial Protection Bureau (bureau de la protection financière des consommateurs).

Alors que le Canada s'engage sur ce terrain inconnu, les institutions financières et les autres acteurs du secteur ne doivent plus piétiner, mais plutôt accélérer le rythme pour se préparer au système bancaire ouvert, afin de ne pas rester à la traîne.

Les organisations courent des risques plus ou moins sérieux lorsqu'elles partagent des données 

Les entreprises partagent et utilisent les données de manière stratégique afin d'exploiter leur potentiel commercial – en augmentant la valeur pour le client, en stimulant la croissance du chiffre d'affaires, en favorisant des relations plus étroites et en maximisant l'efficacité. Les organisations peuvent choisir activement différentes approches de partage des données, chacune comportant des risques distincts :

 

Approches relatives au partage des données

Risques

 

Pratiques de grattage d'écran (identifiants, consentement)

Les entreprises mettent couramment en œuvre cette pratique, sans recourir à la coopération des prestataires de services financiers.

 

Cette pratique comporte des risques substantiels :

Protection des renseignements personnels et sécurité :

Le consentement au partage des données est essentiel et l'autorisation doit être liée à des données spécifiques.
Le partage des identifiants de connexion donne un accès complet aux comptes bancaires, avec la possibilité de permettre des déplacements de fonds.

  • Qualité et fiabilité des données : Les connexions sont interrompues lorsque les sites web/interfaces changent de configuration ou de fonctionnalité. 
  • Problèmes de performance : L'extraction des données prend plus de temps que l'accès par API.
 
Partage des fichiers téléchargés

Cette approche est couramment utilisée pour partager des fichiers CSV ou Excel, et les clients peuvent contrôler ce qu'ils partagent.

Parmi les défis liés à cette approche, notons :

  • La sécurité : la transmission des renseignements sensibles par courriel n'est pas la méthode la plus sûre. 
  • La complexité : le téléchargement et la consolidation manuels des données par compte entraînent une non-standardisation des données et une gestion manuelle.

API ouvertes

Les API ouvertes permettent un partage fluide des données entre les institutions financières et les fournisseurs tiers, générant ainsi des services innovants et une expérience personnalisée pour les clients dans le respect des obligations réglementaires.

Les risques associés sont les suivants :

Évolution du marché : le marché évolue à des rythmes différents, ce qui entraîne des lacunes de protection et des problèmes de qualité des données.

Coût : un investissement est nécessaire pour établir des connexions avec chaque institution financière et fournisseur de services.

 

Comparées aux pratiques de grattage d'écran (identifiants, consentement) et aux fichiers téléchargés partagés, les API constituent le moyen le plus efficace pour les organisations de se préparer au système bancaire ouvert. 

« Les banques canadiennes et le secteur financier traversent une période décisive. Ils doivent se préparer de manière proactive au système bancaire ouvert, même en l'absence d'un cadre détaillé », déclare Robin Sooklal, vice-président de la protection des renseignements personnels et de la gouvernance des données chez Symcor.

« Pour les grandes institutions financières, la principale difficulté réside dans la préparation de la mise en conformité et des coûts associés aux changements à venir dans le secteur. Dans ce contexte associé à l'absence de clarté des réglementations, des lignes directrices et des normes, les institutions financières peuvent avoir du mal à interpréter leurs obligations en ce qui concerne le partage des données, la protection des renseignements personnels, la sécurité et le consentement. Cette ambiguïté peut entraîner des complications dans la mise en œuvre de pratiques conformes et augmenter le risque de pénalités réglementaires, d'insatisfaction des clients ou d'innovation qui reste au point mort. Pour y remédier, COR.CONNECT de Symcor propose une solution adaptée, qui a été élaborée en tenant compte du principe de protection des données dès la conception. COR.CONNECT permet aux entreprises de disposer d'une solution « toute prête » pour accélérer la mise en conformité avec le système bancaire ouvert tout en minimisant les risques et les efforts nécessaires à la mise en œuvre d'un programme conforme. En outre, la solution est adaptable pour répondre aux exigences réglementaires en constante évolution au Canada ou si elle est déployée à l'étranger », ajoute M. Sooklal. 

Les intermédiaires occuperont une place prépondérante dans le système bancaire ouvert

Les partenariats avec les intermédiaires joueront un rôle déterminant dans les services bancaires axés sur les consommateurs au Canada. En effet, ils établiront un lien de confiance entre les entreprises de technologie financière et les institutions financières. Les intermédiaires peuvent faciliter le partage sécurisé des données, en veillant à ce que les informations sensibles restent protégées. En tirant parti de leur expertise, les institutions financières peuvent participer en toute confiance au système bancaire ouvert sans compromettre la confidentialité.

Comment les organisations peuvent-elles commencer à évaluer les avantages, la complexité et les coûts?

La collaboration avec les intermédiaires permettra aux institutions financières d'éviter les dépenses liées au développement de leur propre plateforme de services bancaires ouverts. Cette approche rentable sera plus efficace que la mise en place d'un système indépendant.

Les intermédiaires peuvent également gérer la normalisation du réseau, garantissant ainsi uniformité et stabilité dans l'ensemble de l'écosystème. Cela permettra de minimiser les défaillances et d'améliorer la fiabilité dans son ensemble.

En s'associant à des intermédiaires, les institutions financières peuvent se décharger des tâches opérationnelles quotidiennes, pour pouvoir se concentrer sur les fonctions essentielles et les initiatives stratégiques.

Il est temps d'exploiter le potentiel du système bancaire ouvert

Depuis plus de 25 ans, Symcor facilite les échanges de données sécurisés pour les entreprises canadiennes grâce à des solutions évolutives à l'échelle du secteur. Notre plateforme COR.CONNECT accélère la préparation au système bancaire ouvert grâce à un accès simplifié à un réseau fiable de destinataires de données et de fournisseurs de données.

En outre, COR.CONNECT propose également ce qui suit : 

  • Un environnement de bac à sable robuste : testez de multiples tiers à l'aide de données réelles, en toute confiance, dans des environnements de production à faible risque.
  • Une intégration personnalisée : accédez plus rapidement au marché grâce à nos services d'intégration sur mesure.

Alors que le Canada se dirige enfin vers le système bancaire ouvert, les enjeux n'ont pas forcément besoin d'être périlleux. Pour réussir, les institutions financières doivent évoluer de manière proactive, collaborer avec les intermédiaires et se préparer à un écosystème axé sur les données. 

Si la voie vers des services bancaires axés sur le consommateur est encore incertaine, la destination est prometteuse : une plus grande inclusion financière, l'innovation, la responsabilisation de chaque individu grâce au contrôle de ses données financières et la possibilité d'atténuer l'anxiété économique qui afflige tant de Canadiens.